Soudan : Les militaires à l’épreuve de la rue

par | Oct 26, 2021 | Afrique de l'Est, Politique, Soudan

Malgré le couvre-feu, des milliers de soudanais ont manifesté contre le coup de force des militaires durant toute la  nuit du lundi 25 octobre.   Les manifestations se sont poursuivies dans la matinée du mardi. Celles-ci font suite à l’arrestation par l’armée  des autorités civiles du pays dont le Premier ministre  Abdallah Hamdok. Dans la soirée les arrestations de militants étaient toujours en cours et que des pick-up chargés de soldats patrouillaient dans la capitale. 

« Pas de retour en arrière possible », scandent des Soudanais dans les rues de  Khartoum.  Pour ces derniers, il s’agit de « sauver » la « révolution » qui a renversé le président Béchir en 2019 au prix d’une répression qui avait fait 200 morts.  « Le peuple a choisi un État civil » et « Non un pouvoir militaire », martèlent-ils.  Coupant les routes avec pneus brûlés, amas de pierres et autres barricades.

« On ne quittera la rue qu’une fois le gouvernement civil réinstallé », assure à l’AFP Hocham al-Amine, ingénieur de 32 ans.

Depuis lundi, au moins trois manifestants ont été tués par des balles « tirées par les forces armées »,  selon un syndicat de médecins pro-démocratie, et plus de 80 autres blessés.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a réclamé la libération « immédiate » du Premier ministre Abdallah Hamdok.

Washington a réclamé le « rétablissement » des institutions.  Mais en attendant,  il a suspendu une aide de 700 millions de dollars au Soudan.

le Conseil de sécurité de l’Onu tiendra ce mardi après-midi une réunion d’urgence à huis clos.

Isaac Kone

0 commentaires

Translate »

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!

Share This