Le Burkina-Faso à l’épreuve du terrorisme : 478 militaires tués depuis 2015

par | Nov 16, 2021 | Afrique de l’Ouest, Burkina Faso, Djihadisme, Sécurité

Juste après la chute du président Blaise Compaoré, le Burkina-Faso, pays de l’Afrique de l’Ouest, est devenu la cible des groupes terroristes qui opèrent dans le sahel. Les attaques contre les forces de défense et de sécurité et les populations civiles se sont accrues. La situation n’est guère reluisante. Les autorités du pays n’ont jusque-là pas trouvé de solution efficace.

Depuis 2015 à ce jour, ce sont au total 478 militaires qui ont été tués sur le théâtre des opérations.  Cette insécurité a occasionné 1,4 million de déplacés internes. A la date du 28 mai 2021, ce sont 2.244 établissements scolaires  qui ont été fermés, affectant 304.564 élèves  dans plusieurs régions du pays.  Selon des statistiques de l’Onu, 17.500 personnes ont quitté le pays depuis le début des attaques terroristes.  

Comme mesures pour mieux faire barrage au terrorisme, l’état d’urgence  a été décrété dans 14 provinces du pays, assorti d’un couvre-feu instauré depuis 2014.

Les attaques terroristes ont régulièrement eu lieu dans le nord du pays. Ces dernières semaines, elles sont plus récurrentes dans la province de Soum,  région frontalière au Mali, non loin de la zone des trois frontières, où règnent également les groupes terroristes.  

Dimanche 14 novembre, une attaque contre un détachement  militaire burkinabé dans la même région a fait 32 morts. Un deuil national de 72 heures a été décrété.

K. KOUAME

0 commentaires

Translate »

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!

Share This