Espace : La Russie tire un missile antisallite, les Etats-Unis condamnent

par | Nov 16, 2021 | Géopolitique, International, Russie, Sciences et vie, Sécurité

Les États-Unis ont accusé lundi la Russie d’avoir mené un tir de missile antisatellite « dangereux et irresponsable », dans une démonstration de force ayant eu pour conséquence directe de menacer la sécurité des astronautes à nord de la Station spatiale internationale (ISS).

Cet incident relance les craintes de voir l’espace se transformer en un champ de bataille entre les grandes puissances.

Lundi, « la Russie a conduit de façon irresponsable un test destructeur de missile antisatellite à ascension directe à l’encontre de l’un de ses propres satellites », a déclaré le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken dans un communiqué. « Ce test a jusqu’ici généré plus de 1.500 de débris orbitaux traçables, et va probablement générer des centaines de milliers de morceaux plus petits de débris orbitaux », a-t-il ajouté.

« Les débris créés par ce test dangereux et irresponsable menaceront désormais pour les décennies à venir les satellites et autres objets spatiaux vitaux pour la sécurité, l’économie, et les intérêts scientifiques d’autres nations », a accusé Antony Blinken. Il a promis que les États-Unis allaient « travailler avec (leurs) alliés et partenaires pour chercher à répondre à cet acte irresponsable ».

Le missile russe a obligé l’équipage  de l’ISS à se réfugier dans leur vaisseau au cas où la station était touchée par des débris. En effet, la Station spatiale passe « à travers ou près du nuage (de débris, NDLR) toutes les 90 minutes », a précisé la Nasa dans un communiqué. Lors des deuxième et troisième passages – entre environ 2 et 4 heures du matin, heure de la côte Est américaine – les sept personnes actuellement à bord de l’ISS se sont réfugiées dans leurs vaisseaux, amarrés à la station, afin de se préparer à une éventuelle évacuation d’urgence. Il s’agit de quatre astronautes Américains, un Allemand et deux cosmonautes russes. Cette mesure a été prise spécifiquement lors de ces passages sur la base d’une évaluation des risques par la Nasa.

« Je suis scandalisé par cette action irresponsable et déstabilisatrice », a déclaré dans un communiqué le patron de l’agence spatiale américaine, Bill Nelson. « Il est impensable que la Russie mette en danger non seulement les astronautes américains et des partenaires internationaux dans l’ISS, mais aussi ses propres cosmonautes. »

L’incident survient à un moment de tensions accrues entre les États-Unis et la Russie. Des responsables américains ont publiquement sonné l’alarme sur l’accumulation de troupes russes près de sa frontière avec l’Ukraine.

Selon Gunther Krebs, spécialiste de l’actualité spatiale, le test de tir antisatellite russe aurait visé  l’ancien satellite soviétique Tselina-D, aussi appelé Cosmos-1408. Ce satellite servait à du renseignement électromagnétique. Il a été lancé en 1982 et sa durée de vie a été extrêmement brève : six mois. Le satellite était inerte depuis.

Pour l’astronome Jonathan McDowelle, la destruction du satellite Cosmos n’était pas nécessaire.  « Il s’agit purement d’un test militaire »« Nous avons déjà beaucoup trop de débris là-haut pour délibérément en générer d’autres, c’est inexcusable », a-t-il ajouté.

Des tirs antisatellites ont déjà été menés par seulement quatre pays : Les États-Unis, la Chine, l’ Inde et la Russie. Ils sont très critiqués à cause des nombreux débris générés, qui deviennent de dangereux projectiles.

De nombreux experts réclament une plus grande régulation face à ces risques. « Nous appelons toutes les nations spatiales responsables à nous rejoindre dans nos efforts pour développer des normes de comportement responsables », a appuyé lundi Antony Blinken.

K. KOUAME

 

0 commentaires

Translate »

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!

Share This